Numérique : Une prestation à un coût mais, qu'apporte réellement celle-ci ?



Qui, utilisateur débutant d'outils numérique, n'a pas constaté que ses équipements perdaient en performances au bout de quelque temps d'utilisation. Pour ne pas dire donnais des signes de défaillances. Et tenter de résoudre seul le ou les problèmes.


Les dirigeants de très petites structures n'ont pas les moyens d'avoir en interne un collaborateur professionnel du numérique à leur disposition. Cela se justifie par la charge de travail insuffisante et le coût salarial que représente l'emploi d'une telle personne. Or le numérique est de nos jours nécessaires au fonctionnement d'une entreprise même individuelle. Le dirigeant « met donc souvent les mains dans le cambouis » pour reprendre l'expression consacrée. Et quand il y a des collaborateurs ce sont bien souvent ces derniers qui doivent se débrouiller seul.


Se dépanner quand on ne connaît pas le sujet, oblige à passer du temps, parfois beaucoup. Ne parlons pas non plus de l'utilisation de nouveaux outils ou services, qui souvent nécessitent un minimum d'acquisition de compétences pour l'utilisateur. Or bien souvent celui-ci se noie dans les méandres de l'outil numérique.


Le numérique peu semblé d'un abord aisé en matière d'usage mais, il n'en est rien car, bien des utilisateurs non accompagnés développent des pratiques qui ne sont pas forcément les meilleurs. Et se retrouve finalement dans des situations parfois inextricables.


Le fait de faire appel dès le début à un prestataire ou bien des solutions alternatives comme les cybercentres pour les particuliers aux moyens limités, est une bonne approche.


Certes faire appel à un prestataire coûte mais, en réalité qu'est-ce que cela peut apporter ?

De nos jours, le matériel numérique fonctionne plutôt bien et la démocratisation du digital est dans tous les domaines professionnels ou personnels. Et les usages se développent dans tous les domaines.


Toutefois, les écosystèmes deviennent complexes au vu entre autres de la multiplicité des équipements présents et de leur interaction. L'introduction des objets connectés ou dit « wearable » va accentuer ces phénomènes dans les années à venir. L'utilisateur devra donc maîtriser et jongler avec la multiplicité de ceux-ci.


En ce qui concerne, le maintien en condition de fonctionnement des équipements et solutions utilisées, ce n'est déjà pas chose facile, alors à l'avenir ça va être très compliqué.

La tâche n'est certes pas impossible mais, elle est ardue du fait de la multiplicité croissante des équipements et de leurs diversités de fonctionnement.

 


(source : http://www.pixabay.com)
Faire appel à un intervenant pour les raisons suivantes, sera donc logique, outre les gains financiers potentiels apportés :


- Là ou le professionnel passera moins d'une heure à résoudre l'incident, là ou l'utilisateur pourra en consommer dix fois plus ;


- L'intervenant appliquera l'état de l'art, dans sa façon de réaliser la prestation et les outils utiliser pour celle-ci ;


- Pour une mise en service d'un équipement numérique, l'utilisateur risque de passer à côté de certaines opérations ou de rencontrer des difficultés importantes ;


- En entreprise, les utilisateurs n'ont pas forcément le temps de s'occuper des aspects techniques des équipements numériques qu'ils utilisent. Ils ont d'autres choses à faire ;


- Le professionnel conseillera en fonction des usages de l'utilisateur, de l'état de l'art et aiguillera celui-ci sur les meilleurs pratiques ;


- Etc.


D'autres aspects sont importants et motivent le fait de faire appel à un professionnel. Ainsi, faire des choix en matière de produits et/ou services numériques peuvent s'avérer complexe, le prestataire pourra conseiller au mieux en fonction des besoins réels son client.


Il en sera de même pour tout ce qui touche à la mise en place de solutions professionnelles, de sites Internet ou autres équipements plus techniques.


Et en ce qui concerne l'aspect création de logiciels, n'est pas développeur qui veut. Il vaut donc mieux exploiter les compétences de professionnels aguerris.


Le numérique favorise également le télétravail et le secteur n'échappe pas au développement de ce mode d'activité. Un prestataire pourra ainsi proposer à son client de résoudre les problèmes qu'il subit à distance, car cela est tout à fait possible dans des conditions de sécurité suffisante. Naturellement, ce type de prestation aura un impact positif sur les coûts puisque l'intervenant engage moins de frais entre autres. Cela lui permettra d'être plus réactif et c'est bon pour l'environnement.


Le digital apporte des opportunités très importantes en matière d'organisation et/ou de développement pour les entreprises. Cependant par manque de formation, celles-ci subissent un coût du fait du manque de productivité des collaborateurs. Celui-ci peu représenté plus de 1 500€ par an et par salarié. A l'échelle d'une entreprise cela peu très vite constituer dès sommes très importantes.

La formation même si elle représente un coût malgré les prises en charge éventuelles des OPCA, apporte donc beaucoup.


(source : http://www.pixabay.com)

Finalement, le constat que l'on peu faire c'est que le prestataire coûtera moins cher que de vouloir tenter de résoudre les problèmes soi-même. L'efficience de la prestation accéléra la mise en service d'un nouvel équipement. La réalisation d'un projet sera faite selon les règles de l'art.


Il faut toutefois comprendre que nous ne sommes pas dans le monde des « bisounours » et que

le fait de faire appel à un prestataire numérique, qu'il soit indépendant ou que ce soit une structure à un coût. Celui-ci peu s'avérer très important mais, en contrepartie justifiée par l'apport qu'aura le prestataire et donc le prestation. Il faut donc mettre sur la balance le coût d'un côté et le gain qu'apporte celle-ci de l'autre.


Car finalement c'est bien de cela dont il s'agit, le gain qu'apporte le fait de sous-traiter à un vrai professionnel.

Naturellement, comme dans toute profession, le secteur du numérique comporte aussi des acteurs moins efficaces que d'autres. Mais le client qu'il soit simple consommateur ou dirigeant d'entreprise aura vite fait de faire les bons choix en se renseignant entre autres dans son réseau. Donc avant de prendre une décision, se renseigner, prendre des avis complémentaires peut être une bonne approche.

Bien sûr cela s'applique mal au cas d'urgence, il faut toutefois espérer que vous aurez entre-temps choisi le prestataire qui vous accompagnera !



Article publié le vendredi 20 mars 2015 par Frédéric.